PhantomOfTheParadise
Broadcast

Splitscreen #11 // Phantom Of The Paradise

Salut à toutes et à tous,

Pour ce numéro 11, nous n’avons jamais été autant d’accord dans l’équipe sur la nature cultissime de ce « Phantom Of The Paradise ». Brian De Palma a signé en cette année 1974 (1975 en France), un film jubilatoire et flamboyant. Mêlant de nombreuses œuvres littéraires et références cinématographiques, « Phantom Of The Paradise » nous donne à voir une critique acerbe du monde de l’industrie du disque dont la lecture est encore très contemporaine.

Nous vous souhaitons une très bonne écoute.
L’équipe de Splitscreen



SOMMAIRE

LE JOURNAL DE TOURNAGE

Olivier :

  • « Noah » de Darren Aronofsky
  • Le remake de « Carrie »

Gilles :

  • Le report de « GI Joe 2 » et l’hypocrisie des Studios
  • « Pacific Rim » de Guillermo Del Toro

Hervé :

  • « Blade Runner 2 » de Ridley Scott
  • « Malavita » avec Robert De Niro


LE DOSSIER

  • « Phantom Of The Paradise » de Brian De Palma (1974)


LES BONUS


LE GENERIQUE DE FIN

  • Premier et second assistant réalisateur

A CONSULTER
> www.swanarchives.org


Auteur :

Né à la fin des années 60, enfant dans les années 70, ado dans les années 80, adulte dans les années 90, père dans les années 2000, j'écris la suite en ce moment même et ce n'est pas toujours facile, croyez-moi. Et vous savez de quoi je parle !

Commentaires

  1. Koplo

    Salutation les splitscreeneurs,

    Très bon podcast sur un très grand film qui tend à être de plus en plus oublié par nos différents médias contemporains.
    J’ai beaucoup aimé la référence à proust/dave sur le personnage de swan; par contre la confusion entre rian johnson et ryan reynolds pour brotherbloom ça va pas !
    Et pour idris elba au lieu de citer son rôle dans Thor, il vaudrait mieux parler de the wire et de luther; même si ceux là sont télévisuels.
    Bref continuer de nous abreuver de votre culture cinématographique.

  2. Gnome

    ah merci! . ce film est un de mes films cultes. il aurait juste fallu une chanson supplémentaire à la fin pour en faire le film parfait: le final n’a pas la force de la e partie du concert…

    allez, je vais l’écouter de ce pas.

    • Gnome

      oh et arrêtez moi si je me trompe, mais il me semble que les acteurs chantent tous bel et bien leurs chansons (à l’exception du fantôme, qui comme vous l’avez dit, se trouve dépossédé de sa voix et affublée de celle de swan)…c’est juste que la plupart du temps ils enregistraient la chanson avant de jouer la scène. d’où le playback.

      à part ça, super émission, et ne faites pas plus court! surtout pas! tout l’intérêt de l’émission c’est d’aller dans son sujet en profondeur, et je ne voudrais pas que ce soit sacrifié pôur des questions de rythme!

  3. GillesDC

    @Koplo Argh oui je sais, Ryan Johnson, pas Reynolds. Je fais toujours ce triste lapsus, c’est consternant… Je suis sans doute traumatisé par Green Lantern.

    Pour Idris Elba, tu n’es pas le premier à me faire la remarque. Je dois avouer que j’ai cité le premier truc me venant en tête. C’est d’autant plus dommage que je suis un grand fan de The Wire (pas vu Luther)…

    @Gnome Non non Geritt Graham est vraiment doublé par Ray Kennedy durant ses parties chantées. Pour la longueur du pod nous avons des retours mitigés, on va dire que c’est du 50/50. Mais je crois que nous aurons de toute façon du mal à descendre en dessous des 2h. On verra bien.

    Merci pour vos commentaires !!

  4. Siddhartarus

    Encore un excellent épisode les gars ! J’ai vu ce film il y a fort longtemps et sans doute trop jeune pour l’apprécier à sa juste valeur ! Il manquait à ma filmothèque, une erreur réparée depuis hier ! 🙂

    Vivement le prochain !

  5. doc Brown

    jamais vu le film en entier peut etre parce que j’accroche pas à la musique… sinon content de savoir que vous continuez et planifié les podcast à venir (un sur le film Matrix peut etre… ou bien dans les idées à vous soumettre un numéro spécial sur un compositeur)

  6. Jean-Jacques

    « Saoirse » Ronan se prononce « Sorcha ».. 🙂

    Joanne Whalley dans « Willow » porte d’ailleurs ce nom mais l’orthographe a été phonétiquement modifiée pour être lisible par les non Irlandais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *